Un week-end à la Côte d'Opale

Un week-end pour se balader à la Côte d’Opale

Posted In: Voyage

Figurez-vous que je ne connaissais pas la Côte d’Opale qui, pourtant, semble être un endroit de vacances bien connu des francophones. A seulement 2h30 de route en voiture depuis Bruxelles, il s’agit d’une chouette alternative à notre fameuse côte belge pour prendre un bon bol d’air frais. La différence ? Des paysages plus sauvages, une nature beaucoup plus présente. Les caractéristiques de la Côte d’Opale sont ses fameuses falaises, ses immenses étendues vertes sur lesquelles se promener, et ses belles plages dénudées lorsque la marée est basse.

Une autre attraction de la région : il se dit que lorsque l’on regarde en direction de la mer, vers l’horizon, on peut apercevoir les terres de l’Angleterre. Même si je ne peux vous confirmer cela à cause d’un léger voile de nuages qui était présent lorsque nous y sommes allés, balayant ainsi cette expérience qui aurait pu être assez sympa. Notre programme pour ce week-end ? De la balade, uniquement. A noter que nous nous déplacions à bord de notre van aménagé et que donc nous logions dans notre cocon mobile.

Cap Blanc-Nez

En venant par le Nord, le Cap Blanc-Nez est souvent la première étape que l’on fait lorsque l’on souhaite découvrir la Côte d’Opale. Je pense qu’il est bon de savoir que l’on peut visiter le Cap Blanc-Nez par le haut, mais également par le bas des falaises (merci à Géraldine de me l’avoir signalé sur Instagram d’ailleurs). En arrivant à la Côte d’Opale, on s’est arrêté au premier point de balade que nous avons remarqué. A partir de ce dernier, plusieurs balades sont possibles. En haute saison, je vous conseille sincèrement d’arriver tôt car il y a beaucoup de monde l’après-midi et le parking disponible est vite rempli. 

La promenade la plus facile est celle qui relie le parking à l’obélisque qui se trouve sur le sommet du Cap Blanc-Nez. Elle est assez courte. Comptez environ 20 minutes pour la faire entièrement. Le chemin monte légèrement et est accessible à tous. Elle laisse voir de très jolis panoramas. Outre les paysages, il y avait une exposition photos sur le chemin avec comme thème la nature de la Côte d’Opale. Outre cette promenade rapidement faite, il y a deux autres chemins de randonnées qui eux sont plus compliqués et beaucoup plus longs. Ils permettent de s’enfoncer davantage dans la nature, tout en ayant constamment de jolis paysages à admirer.

balade Cap Blanc-Nez rando
schema visiter cap blan cnez

Après avoir fait le tour de la petite promenade en haut des falaises, nous nous sommes rendus dans le bas de celles-ci. Toujours sur les conseils de Géraldine, on a encodé « rue de la mer à Escalles » pour s’assurer d’être au bon endroit. Plusieurs parkings sont disponibles au départ des randonnées. Après avoir parcouru quelques mètres on a alors eu un choix à faire parmi trois chemins :

  • Tout droit : on plonge dans le contrebas du Cap Blanc-Nez qui nous emmène sur la plage du Cran d’Escalles. Cet endroit est facilement reconnaissable car le chemin s’engouffre entre deux falaises pour laisser voir une plage de galets et de sable. Il est d’ailleurs conseillé d’y aller à marée basse.
  • A gauche : un large chemin fait de terre et d’herbe qui entame une très longue randonnée jusqu’au Cap Gris-Nez.
  • A droite : un sentier qui monte avec quelques marches en prime pour atteindre le haut de la falaise de Cap Blanc-Nez.

On a opté pour la seule direction qui nous semblait plus ou moins accessible avec ma chaise, c’est-à-dire celle de gauche. Et là, ce fut notre meilleure balade. C’était très joli et apaisant, même si la présence de marches à un moment donné nous a fait faire un aller-retour. Bizarrement, le paysage nous a semblé différent dans l’autre sens. Bref, c’est ce que j’ai personnellement préféré de notre week-end ! La cerise sur le gâteau ? Le délicieux cocktail et la planchette apéro pris au bar en plein air « L’Effet Mer » qui se trouve juste à côté des parkings.

Pour les personnes à mobilité réduite, pour le haut du Cap Blanc-Nez, seule la balade qui va vers l’obélisque est accessible. Les autres commencent par une grosse marche et le sentier est complètement accidenté. Il y a plusieurs niveaux sur le chemin qui font fort pencher la chaise roulante. On a essayé d’avancer sur plusieurs mètres mais c’était beaucoup trop inconfortable et déstabilisant pour pouvoir continuer. Sans compter la pente qui est quand même importante. Pour le bas du Cap Blanc-Nez, nous avons opté pour le seul chemin qui nous a paru praticable, c’est-à-dire celui de gauche. On a pu faire une longue balade jusqu’à tomber sur un escalier. A ce niveau, on a eu un magnifique panorama sur la plage mais cela a annoncé la fin de la balade. A noter qu’il n’y a pas de chemin bétonné et que cela peut un peu secouer, même avec une freewheel et des pneus cross.

Cap Gris-Nez

Le Cap Gris-Nez est complètement différent du Cap Blanc-Nez même si ceux-ci ne se trouvent pas loin l’un de l’autre. Comme dit ci-dessus, il y a d’ailleurs une belle randonnée qui les relie. On compte plus ou moins 5 heures pour la traversée. Cependant, si vous souhaitez des balades plus courtes, tout en admirant de beaux paysages, c’est également le bon endroit ! Un peu plus aménagé selon moi que le Cap Blanc-Nez, le Cap Gris-Nez propose plusieurs sentiers bétonnés qui amènent à des endroits différents.

phare sémaphore Cap Gris-Nez

On a toujours une vue sur la mer et sur les étendues vertes mais on sent que tout est un peu plus touristique. Tout le long du chemin, il y a différents points de vue ainsi que des panneaux didactiques. On en apprend donc davantage sur les vents qui parcourent les lieux, les animaux qui y habitent et l’histoire du Cap Gris-Nez. Ici, pas d’obélisque mais un phare ainsi qu’un sémaphore. Cependant, impossible de s’y approcher car ceux-ci sont actuellement utilisés pour de la surveillance maritime.

chemin Cap Gris-Nez
Panneau didactique Cap Gris-Nez

Toutefois, le Cap Gris-Nez est également un point de départ pour des chemins de randonnées sur le GR20. Ceux-ci sont généralement accessibles via de petits escaliers et s’éloignent de la foule pour emmener les plus aventuriers sur les hauteurs des falaises et ainsi les longer. Impossible donc pour les personnes à mobilité réduite de les emprunter. Dommage, même si tout le reste vaut déjà la peine de s’y rendre.

Les deux Caps, mais pas que…

- Wissant -

Il faut savoir qu’entre le Cap Blanc-Nez et le Cap Gris-Nez, on peut trouver le village de Wissant. Celui-ci est (très) fort prisé par les touristes. Ce petit village de pêcheurs de seulement 1300 habitants est également connu pour sa baie et sa plage de sable fin qui s’étend sur 12 kilomètres. En plein mois d’août, nous n’avons pu trouver aucune place où nous garer. Nous avons donc fait une croix sur cette étape dans notre planning et nous nous sommes dirigés vers Audresselles. Conclusion : privilégiez la basse saison ou alors venez-y tôt en journée.

- Audresselles -

Audresselles est également un petit village de pêcheurs. Près de la mer, on retrouve d’ailleurs plusieurs petites maisons avec une architecture propre à l’environnement. Il y a plusieurs endroits où se poser près de l’eau pour profiter du bruit des vagues et des mouettes. J’ai beaucoup aimé flâner dans les rues d’Audresselles. Il y a pas mal de restaurants qui proposent tous des plateaux de fruits de mer. Bon public, on a été en manger un (dans le seul resto où il y avait encore de la place) et je dois dire qu’il n’a pas été terrible. Cependant, après ça, on a pris une glace qu’on a été déguster sur une plage de galets tout en profitant du coucher de soleil en amoureux. En résumé : un chouette moment.

audresselles maisons

Un week-end très sympa

En résumé, la Côte d’Opale est un très chouette endroit pour se balader et se ressourcer. Il y a des randonnées de tout type, qui correspondent donc au plus grand nombre. On fait face à de jolis paysages où que l’on soit. Pour celles et ceux qui souhaitent davantage faire de visites, il y a plusieurs villages de pêcheurs à faire. Et pour les autres qui préféreraient se reposer, on trouve des plages que ce soit avec du sable fin ou des galets un peu partout.

N’hésitez pas à regarder la vidéo de notre week-end à la Côte d’Opale :

  • Le boudoir d'Amandine
    3 septembre 2021

    Coucou !
    C’est sublime !! Je ne connaissais pas du tout !
    Bisous

    • The PR Insider
      Le boudoir d’Amandine
      12 septembre 2021

      Coucou,
      Ah ben voilà 🙂 ! Maintenant tu sais où aller si ce genre de paysages te plaît
      Bisous

  • MauReen
    3 septembre 2021

    J’ai pris l’air rien qu’en lisant l’article ☀️☺️

    • The PR Insider
      MauReen
      12 septembre 2021

      Alors ça, ça me fait terriblement plaisir 😀

  • Romain
    5 septembre 2021

    C’est très joli. 🙂
    Et c’est étonnant jusqu’où la vue peut porter si le temps est coopératif. Par exemple, depuis un donjon de ma ville on peut apercevoir par beau temps la Croix de Lorraine, alors que celle-ci est à plus de vingt kilomètres ! ^^

    • The PR Insider
      Romain
      12 septembre 2021

      Oh oui c’est dingue, comique même 🙂 !
      Il faut juste avoir de la chance niveau météo

Add Comment

La Corse, inaccessible pour les personnes à mobilité réduite ?