Centre de la Corse

Le Centre de la Corse, le paradis des randonneurs

Posted In: Voyage

Il y a peu de temps, je publiais l’itinéraire que nous avons suivi pour parcourir la Corse en 10 jours. Je peux vous dire que ce roadtrip a été incroyable ! Il nous a permis de traverser l’Île de Beauté en partant du Nord, tout en réalisant une boucle afin de découvrir ses différentes régions. Dans cet article, je vais donc vous raconter notre aventure dans le Centre de la Corse. Il s’agit, selon nous, de la partie idéale pour les randonneurs. Il y a énormément de balades à faire. Pas de mer ici, mais des paysages montagneux, de multiples cours d’eau, des piscines naturelles et des animaux en liberté. Ca fait rêver non ?

4 lieux incontournables

La Corse déborde de beaux endroits à découvrir. Cependant, n’ayant que 10 jours pour traverser toute la Corse, nous avons dû sélectionner ceux qui nous intéressaient le plus. C’est ainsi que nous avons fait le chemin vers la Vallée de la Restonica, les Cascades de Purcaraccia, les Aiguilles de Bavella et enfin le Plateau de Coscione. Je pense que ces quatre lieux méritent qu’on leur consacre du temps car ils permettent de faire de grandes balades en s’immergeant totalement dans la nature, chacun ayant son propre style de paysages à offrir.

– La Vallée de la Restonica –

Après avoir fait un arrêt dans le Cap Corse, la Vallée de la Restonica était notre premier objectif de découverte dans le Centre de l’île. Avant de partir, je m’étais renseignée sur ce lieu qui était conseillé pour faire une longue balade le long d’une rivière. Une fois sur place, on se gare sur un grand parking en bord de route complètement vide. Il faut dire que nous sommes en basse saison. Visiblement, la fin du mois de mai est une période idéale pour se ressourcer en pleine nature, loin de tout bruit touristique. A peine descendus de notre van aménagé, on entend le bruit de l’eau.

On a alors le choix entre se poser près du cours d’eau pour s’y baigner, étant donné que celui-ci est directement accessible depuis le parking ou commencer une belle balade le long de ce dernier. Le début de la promenade se caractérise par la présence d’un grand pont en bois qu’il faut franchir. Ensuite commence un parcours qui longe l’eau. Le chemin est, dès le départ, assez étroit. Plus on avance, plus celui-ci monte et est couvert de pierres plus ou moins grosses. Avec ma chaise roulante, on a dû s’arrêter après 150 mètres (déjà réalisés avec beaucoup d’effort). On croise d’ailleurs un couple qui revient sur ses pas et qui nous indique que la balade se complique au fur et à mesure qu’on avance.

Je ne pourrais donc vous décrire le restant de cette randonnée. Cependant, avec une bonne condition et de bonnes chaussures, je pense que celle-ci vaut le coup. Rien que le point de départ vaut la peine qu’on s’y arrête tant l’endroit est joli et paisible. On s’est donc consolé en se faisant un pique-nique sur le parking, non loin de l’eau. L’occasion de s’imprégner de l’atmosphère de cet endroit apaisant.

– Les Cascades de Purcaraccia –

Il s’agit sans aucun doute d’un des lieux les plus réputés de Corse. Et pour cause, c’est là que vous devez aller si vous avez envie de vous baigner dans des piscines naturelles qui se succèdent les unes aux autres. Il s’agit d’ailleurs d’une grande randonnée. Comme pour la Vallée de la Restonica, alors que nous étions en route pour nous y rendre, on croise un groupe de jeunes qui nous indique que la balade est compliquée et qu’il faut bien regarder où on met les pieds. Pentes, cailloux, roches à grimper, bref, encore une fois, ça ne sera pas pour nous ! Je vous avoue qu’à ce moment-là, j’ai ressenti une forte frustration de devoir passer à côté d’un endroit qui semble idyllique.

Il suffit que vous tapiez « Cascades de Purcaraccia » sur Google pour comprendre qu’il est indispensable de pouvoir bien se mouvoir pour réaliser cette balade. Je confirme donc qu’il n’y a aucun accès facile ou chemin plus adapté pour les personnes à mobilité réduite. Cependant, si vous pouvez le faire, alors n’hésitez pas à noter cet endroit dans votre liste de lieux à visiter car il paraît que c’est vraiment très joli !

Info utile : le départ de cette randonnée ne se situe pas au bout du grand parking. Il y a plusieurs panneaux qui vous proposent d’autres balades mais qui ne donnent pas du tout sur les piscines naturelles. Pour les Cascades de Purcaraccia, il faut donc descendre la route sur plusieurs mètres pour pouvoir emprunter le chemin qui vous y conduira.

– Les Aiguilles de Bavella –

Après la frustration de la Vallée de la Restonica et des Cascades de Purcaraccia, nous avons continué notre route, en voiture, pour nous rendre davantage dans le Sud de l’île. C’est alors qu’on traverse des forêts tout en montant un bon moment en altitude. C’est de là qu’on aperçoit les fameuses Aiguilles de Bavella. Il s’agit d’un massif qui se caractérise par des pics déchiquetés, qui font qu’elles sont facilement reconnaissables. On les voit d’ailleurs de loin en traversant le Centre de la Corse.

Il y a plusieurs parcours à faire si les paysages montagneux et les beaux panoramas vous tentent. Le niveau de difficulté varie et les types de chemins aussi selon le site web de Bonifacio. De notre côté, on s’est contenté de s’arrêter plusieurs fois au bord de la route pour profiter des points de vue splendides que cette région propose.

Conseil : prévoyez un itinéraire que vous pouvez consulter hors ligne.

En effet, dans toute la zone, il y a très peu, pour ne pas dire pas, de réseau téléphonique. Impossible donc de consulter une quelconque page web ou d’activer un GPS.

 

– Le Plateau de Coscione –

C’est le dernier point d’intérêt que nous avions noté pour le centre de la Corse. Je dois vous avouer que c’est l’un des endroits que j’avais le plus hâte de découvrir. Et pour cause, il paraît que le Plateau de Coscione a un côté magique. Et je peux désormais le confirmer. Pour tout vous dire, tout commence au début de la route qu’il faut emprunter pour y arriver. Et rien que ça les amis, ça vaut clairement le détour ! Pendant plus d’une heure, on monte en altitude sur une petite route extrêmement sinueuse. Il est d’ailleurs difficile pour deux véhicules de se trouver côte à côte tant la route est étroite. On passe alors sur de petits ponts sous lesquels s’écoulent de petites cascades. Mais le plus chouette dans l’histoire, ce sont toutes les rencontres que l’on va faire.

Je ne vous dis pas le nombre de cochons sauvages que l’on va croiser. Et c’est sans doute ce que j’ai le plus aimé. Les « OHHH » et les « mohnn » sont nombreux. Il est d’ailleurs indispensable d’être attentif en permanence car certains cochons n’hésitent pas à dormir au milieu de la route. On a également vu de petits porcelets qui suivent ou tètent leur maman au bord de la route. Ce moment est incroyable. J’ai un immense sourire qui se dessine sur mon visage au moment où je vous écris ces quelques lignes tellement ce souvenir fait partie des meilleurs que j’ai de la Corse.

Après ce trajet surprenant et touchant, on arrive enfin au début du Plateau de Coscione. On se gare sur le deuxième parking que l’on voit. Dès le départ, on se rend compte que cet endroit est assez atypique et ne ressemble à aucun autre paysage corse. Devant nous, des chemins en terre qui traversent de vastes prairies dans lesquelles on peut apercevoir de petits cours d’eau.

Il y a deux chemins à emprunter :

  • L’un qui est balisé et qui fait partie du GR20. Il est idéal pour une balade sauvage où l’on traverse de petits chemins en terre et des pozzines, des « trous d’eau ». Il faut savoir qu’à l’ère glacière, la fonte des glaciers avait donné naissance à des lacs dont il ne reste plus que des pozzines à l’heure actuelle. Il faut donc prévoir de bonnes chaussures et être attentif là où on met les pieds. Même si le plateau est connu pour être assez plat, je trouve ce chemin balisé trop compliqué pour les personnes ayant des difficultés. Avec ma chaise roulante, on a dû faire demi-tour quelques mètres plus loin.
  • L’un qui est large et fait de terre ainsi qu’une fine couche de cailloux qui semble avoir été fait pour la circulation de voitures. Il s’agit d’un chemin assez lisse donc mais qui monte et qui descend parfois pas mal. Cependant, ce dernier nous a permis de nous balader plusieurs heures sur le plateau de Coscione. On a réalisé un aller-retour, ne sachant pas si le chemin était praticable jusqu’au bout en le voyant monter vers le sommet.

Le plateau de Coscione est sans aucun doute l’une de mes plus belles découvertes en Corse. Et pour cause, les paysages donnent la sensation d’être dans un autre monde et l’ambiance y est vraiment particulière. Parfois, on avait même l’impression d’être dans une forêt enchantée et de pouvoir s’attendre à voir débarquer des petites fées (non je n’ai rien consommé d’illicite). L’atout majeur de ce lieu incontournable ? Les chevaux, les vaches et les cochons en liberté que l’on peut croiser tout au long de la balade. Un mélange d’admiration et d’attendrissement qui nous laisse de précieux souvenirs.

Le Centre de la Corse, un vrai petit bijou

En toute transparence, cette partie de la Corse a été la plus frustrante pour moi. Etant en chaise roulante, à part au plateau de Coscione, il m’a été impossible de réaliser les belles balades que le Centre de la Corse a à offrir. Et pourtant, c’est tout de même la région que j’ai préférée. Je ne regrette absolument pas d’y être allée. Même si nous avons entamé plusieurs randonnées et que nous avons été arrêtés quelques mètres plus loin car les lieux sont tout simplement impraticables pour les personnes à mobilité réduite, on en a pris plein les yeux, avec le peu qu’on a vu. Rien que les points d’arrêt valent la peine. On a pris un énorme plaisir à serpenter les routes qui nous ont fait traverser des paysages incroyables. Il faut dire que c’est mon dada à moi : des montagnes, une végétation riche et de multiples cours d’eau. Et je peux vous dire que j’ai été plus que gâtée avec ce que nous avons vu.

N’hésitez pas à vous immerger dans ce voyage en regardant la vidéo de notre roadtrip en Corse

  • Romain
    8 août 2021

    J’adore le grand pont en bois ! ^^
    Et j’ai toujours entendu dire du bien de la Corse, ce doit vraiment être le rêve de se balader là-bas. 🙂

    • The PR Insider
      Romain
      11 août 2021

      Je t’avoue qu’étant en chaise roulante, moi je l’ai pas porté dans mon cœur ce fameux pont qu’on a galéré à passer x)
      Cependant c’est clair qu’il apporte une touche charme à l’endroit.
      En tout cas, pour la Corse, c’est une certitude : c’est le paradis pour se balader 🙂 !

  • Le boudoir d'Amandine
    8 août 2021

    Coucou !
    Ca devait être magnifique à vivre !!
    Bisous

    • The PR Insider
      Le boudoir d’Amandine
      11 août 2021

      Coucou,
      C’est sûr que c’est une aventure incroyable de traverser tous ces magnifiques paysages !
      Bisous

Add Comment

Salade gourmande, poulet pané & asperges vertes
Recette saine : Fajitas à la dinde et aux légumes grillés, sauce yaourt